par | Nov 29, 2023 | Jeux | 0 commentaires

Dorfromantik

8 ans et + • 1 à 6 joueurs • 45 min
Éditeur : Gigamic
Illustrateurs : Paul Riebe
Auteur : Lukas Zach & Michael Palm

Note : Cette explication vaut pour le jeu de base de Dorfromantik et non pas pour l’ouverture des boîtes additionnelles. Il se peut que les conseils donnés ici changent en fonction du contenu que vous allez obtenir.

Vous êtes des seigneurs de terre et vous cherchez à contenter au mieux votre population. Pour cela vous souhaitez créer un royaume idyllique dans lequel il fera bon vivre. Vos autres amis ont aussi ce projet. C’est pourquoi tous ensemble vous voulez créer le meilleur des pays.

Dans Dorfromantik vous allez chercher à créer le meilleur des royaumes. Pour cela vous disposez de « tuiles objectif » et de « tuiles paysage » qui vont vous permettre d’assembler un royaume parfait si vous réussissez à réaliser les demandes de votre population (tuiles objectif). Plus vous arrivez à accomplir ces exploits et plus vous marquerez de points. Plus vous marquerez de points et plus vous pourrez ouvrir le contenu additionnel secret du jeu.

A Dorfromantik il n’y a pas de gagnant ni de perdant. Vous devez coopérer pour placer idéalement chaque tuile que vous allez piocher. La partie prendra fin quand il n’y aura plus de « tuiles paysage » à placer. Vous calculerez alors le nombre de points que vous avez fait. Cela vous dira ce que vous avez gagné et le contenu secret additionnel à débloquer si jamais il y en a.

Après une très courte mise en place, dans laquelle les joueurs vont mélanger les « tuiles paysage », puis en remettre 3 dans la boîte sans les regarder, le jeu pourra commencer.

A son tour de jeu, un joueur devra tirer 1 « tuile paysage » ou 1 « tuile objectif » et la placer, en accord avec les autres joueurs, dans le royaume. Vous placerez 1 « tuile paysage » s’il y a déjà 3 « tuiles objectif » sinon vous devrez placer 1 « tuile objectif ». Cela veut dire que lors des 3 premiers tours de jeu, les joueurs devront piocher des « tuiles objectif ».

Vous devrez respecter des règles de placement pour les tuiles. Elles ne sont pas nombreuses, mais apportent une certaine profondeur stratégique au jeu des plus plaisantes.

Quand vous placez une tuile, vous devez vous assurer que :
– Le bord d’une tuile doit en toucher un autre,
– Les « Forêts », « Champs », « Villages » ou « Prairies » n’ont pas besoin de former un paysage continu,
– Les « Voies ferrées » et « Rivières » doivent être prolongées par une tuile du même type.

Les « tuiles objectif » ont des règles de placement en plus :
– Vous pouvez placer une « tuile objectif » dans un territoire qui en contient déjà 1 ou plusieurs,
– Vous avez le droit de placer une « tuile objectif » dans un territoire contenant déjà un « jeton objectif », même si cela fait dépasser la valeur de l’objectif,
– Vous ne pouvez pas placer une « tuile objectif » si vous formez un territoire plus grand que le « jeton objectif » ne le demande,
– Vous fermez un territoire ne remplissant pas les conditions d’un « jeton objectif ».

Faites bien attention. Si vous posez une tuile qui amène à dépasser la valeur du « jeton objectif », alors ce dernier est perdu.

A tour de rôle, chaque joueur va piocher une tuile et la placer dans le royaume, créant ainsi peu à peu le paysage idyllique. Je conseille de valider les objectifs aussi vite que possible, afin de ne pas vous retrouver à cours de « tuiles paysage » et d’avoir encore beaucoup de « tuiles objectif » à accomplir. Ce serait dommage de perdre beaucoup de points ainsi.

En « jetons objectif » il y a, de chaque type :
– 1 jeton de valeur 4,
– 2 jetons de valeur 5,
– 2 jetons de valeur 6.

Je conseille de toujours bien tenir le compte des jetons que vous gagnez afin d’identifier ceux qu’il reste. Ainsi vous pourrez placer les tuiles de manière optimale.

Certaines tuiles du jeu comporte des « drapeaux ». J’invite tous les joueurs à bien fermer les territoires dans lesquels ils poseront de telles tuiles. En effet, en fin de partie ces dernières rapporteront 1 « point » par tuile composant le « territoire fermé ». Il existe 3 tuiles de ce type. Une pour les « villages », 1 pour les « forêts » et 1 pour les « champs ».

Quand il n’y a plus de « tuiles paysage », alors la partie prend fin, sauf si cette dernière tuile permet de réaliser un « objectif ». Dans ce cas, vous pouvez piocher une « tuile objectif » et la placer dans votre paysage. Si cette dernière permet de remplir un nouvel objectif, vous pouvez réaliser de nouveau cette opération.

Une fois la partie finie, vous pourrez calculer vos points et les reporter sur la feuille de score et de campagne. Cela vous donnera accès à du contenu additionnel qui vous offrira de nouvelles stratégies et de nouveaux moyens de gagner des points.

Dorfromantik est un jeu coopératif familial et très plaisant que retranscrit bien les sensations du jeu vidéo. Tous les fans trouveront leur compte, mais aussi les autres publics. Il s’agit là d’un jeu malin avec des règles simples, mais proposant petit à petit de faire des choix stratégiques de plus en plus vastes.

Le design et le matériel du jeu est simple et très plaisant. On a vraiment envie d’ouvrir ces boites secrètes pour voir ce que le jeu va nous offrir d’encore plus plaisant. C’est un jeu addictif. Nous n’avons pas envie d’en faire qu’une partie. Nous voulons tout tester.

La boite est aussi très bien conçue et permet de tout ranger correctement, même le contenu des boites additionnelles.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *